Vous avez été victime d'un accident de la route

Si vous avez été victime d'un accident de la route, il faut impérativement, avant d'engager toute démarche, prendre conseil auprès d'un avocat spécialisé dans l'indemnisation des victimes.

Compte tenu du caractère amiable de la procédure d'indemnisation des victimes d'accidents de la circulation, une grande majorité des victimes sont indemnisées sans avoir été assistées, ni d’un médecin ni d’un avocat compétent.


En effet, les compagnies d’assurances sont des sociétés commerciales organisées qui défendent leurs propres intérêts. Leur objectif non avoué est donc de minimiser, parfois à l’excès, l’indemnisation des victimes.

C’est pourquoi, il est très important que les victimes d’accidents de la circulation soient défendues par un avocat spécialisé doté d’une réelle expérience en la matière et d’une indépendance vis-à-vis des compagnies d’assurances, afin d’obtenir une indemnisation juste et complète de l’ensemble de leurs préjudices.

Un cabinet d'avocat spécialisé en matière de dommage corporel

La pratique de Maître Stéphanie Christin depuis plus de dix-sept ans en matière de dommage corporel met en évidence le fait que les indemnisations proposées par un régleur (compagnie d’assurances ou Fonds de Garantie) à une victime d’un accident de la circulation non assistée sont bien inférieures aux sommes obtenues à l’issue d’une transaction menée de bout en bout par un avocat spécialisé ou à l’issue d’une procédure judiciaire lorsque celle-ci s’avère finalement nécessaire.

avocat indemnisation accident de la route

Quelques exemples d'indemnisations obtenues par le Cabinet :

Cas de Mme Y. : Madame Y. a été victime d’un accident de la circulation survenu en mars 2012.

Une procédure amiable contre l’assurance du véhicule responsable de l’accident a été menée sans que Mme Y. ne soit assistée ni par un médecin conseil, ni par un avocat spécialisé.

A l’issue de la procédure d’indemnisation amiable, une offre d’indemnisation d’un montant de 2.800 € a été formulée à Mme Y.

Mme Y. a refusé cette proposition et a saisi notre Cabinet.

Après avoir repris tout le dossier, fait assister la cliente par un médecin conseil spécialisé dans la défense des victimes de dommages corporels et obtenu qu’une expertise judiciaire soit organisée, les préjudices retenus par l’Expert judiciaire ont été largement majorés.

De fait, une nouvelle offre d’indemnisation a été formulée par la compagnie d’assurance s’élevant à plus de 45.860 €.

Finalement, le dossier a été tranché devant le Tribunal Judiciaire (19ème chambre civile) qui par une décision du 13 novembre 2020 a finalement alloué à Madame Y une somme totale de 126.298,02 € en réparation de ses préjudices, soit 45 fois plus que la somme initialement proposée par la compagnie d'assurance à la victime qui n'était alors pas assistée!!!

Cas de M.N. : Monsieur N. a été victime d’un accident de la circulation en octobre 2013.

A la suite de cet accident, M. N. a confié la gestion de son recours contre la compagnie d’assurance du véhicule responsable à sa protection juridique, c’est-à-dire, à sa propre assurance.

Des négociations amiables ont été engagées ; à l’issue de celles-ci une offre d’indemnisation d’un montant de 14.990 € a été proposée à M.N., que celui-ci a refusée.

M. N. a saisi notre Cabinet qui l’a orienté vers un médecin conseil et sollicité une expertise judiciaire afin que ses préjudices soient réévalués.

Les conclusions de l’Expert judiciaire étaient meilleures que celles retenues dans le cadre de la procédure amiable par les médecins des compagnies d’assurances.

Après avoir formulé plusieurs offres indemnitaires consécutivement au dépôt du rapport d’expertise fixant les préjudices de M. N., le montant de la dernière offre de la compagnie d’assurance du véhicule impliqué dans l’accident s’élevait à 35.300 €.
M.N. a donc eu raison de se tourner vers notre Cabinet puisque grâce à notre intervention, l’indemnisation qu’il a finalement obtenue (soit, 35.300 €) est nettement supérieure à la première offre qui lui avait été faite d’un montant de 14.990 €.


Maître Christin, votre Avocat accident de la route à Paris


Cas de M. LG.: Monsieur LG. a été victime d’un accident de la circulation survenu en novembre 2016.

Une procédure amiable a été menée sans que M. LG. ne soit assisté; en effet, dans la mesure où c'est sa propre compagnie qui l'indemnisait, compte tenu d'un taux d'incapacité prévisible inférieur à 5 %, il pensait qu'il pouvait faire confiance à son assurance pour être correctement indemnisé.

A l’issue de la procédure d’indemnisation amiable, M. LG. s'est vu proposer une somme de 16.771,50 € à titre d'indemnisation définitive.

M. LG. a refusé cette proposition et est venu nous consulter.
Nous l'avons orienté vers un Médecin Conseil de victimes afin qu'une nouvelle expertise amiable soit organisée.
A l'issue de cet examen contradictoire, les préjudices retenus étaient meilleurs que ceux retenus par le médecin désigné par la compagnie d'assurance qui avait examiné seul M. LG.
De fait, l'indemnisation finalement allouée à M. LG. a été majorée pour aboutir à la signature d'un procès-verbal transactionnel le 14 avril 2022 fixant l'indemnisation de M. LG à la somme totale de 37.004,60 €, soit plus de 2 fois plus que la somme qu'il aurait obtenue sans assistance.

Cas de Mme B.:
Madame B. a été victime d’un accident de la circulation survenu en mars 2017.

Madame B. a fait confiance à sa compagnie d'assurance et géré seule la procédure d'indemnisation amiable aboutissant à une offre de 3.810 €.

Mme B. est venue nous consulter pour avoir notre avis.
Outre le fait que les sommes proposées à Madame B. étaient particulièrement insuffisantes, il apparaissait également que de nombreux postes de préjudice n'avaient pas été évalués par le médecin désigné par l'assurance.
Nous avons orienté Madame B. vers vers un médecin conseil et sollicité une expertise judiciaire afin que ses préjudices soient réévalués.

Comme nous nous y attendions, les conclusions de l'Expert judiciaire étaient nettement meilleures, ce qui nous a permis d'obtenir, à l'issue d'une procédure transactionnelle avec le conseil de la compagnie d'assurance, une indemnisation de 48.964,14 €, soit plus de 12 fois plus.

QUELQUES LIENS UTILES